ALLOUCHE Sylvie

Attachée temporaire d'enseignement et de recherche, Centre de Recherches et d'Études Interdisciplinaires sur le Développement Durable, Troyes

Chargée de Recherche temporaire au Centre for Ethics in Medicine (U. de Bristol) Sylvie Allouche bénéficie jusqu’en août 2013 d’une Bourse Intra-Européenne Marie Curie Évolution de Carrière (IEF). Elle a soutenu sa thèse à Paris le 17 novembre 2012.

Ancienne élève de l’École normale supérieure-Ulm, Sylvie Allouche a profité de ses premières années d’études pour suivre des enseignements universitaires à la fois en sciences (Mathématiques et Physique), et en lettres (Lettres Classiques, Histoire, Anglais, Espagnol), en plus de la Philosophie. Titulaire d’une Licence de Lettres classiques et d’une Licence de Philosophie (U. Paris 4), elle s’est ensuite focalisée sur l’Histoire et la Philosophie des sciences, qui lui permettait de continuer à approfondir ses centres d’intérêt variés (Maîtrise et DEA, U. Paris 1). Elle a été Allocataire de recherche de l’U. Paris 1, et Monitrice dans les U. Paris 12 et Paris 8 (2001-2004), puis A.T.E.R. à l’U. Lyon 1 (2004-2007), et enfin Lectrice au Collège Eötvös de Budapest (U. Eötvös Loránd, 2007-2008). De 2008 à 2011, elle a enseigné la Philosophie en Terminale (Châlons-en-Champagne et Menton), tout en étant pendant deux ans Chargée de cours à l’U. de Toulon. Elle est actuellement Chargée de Recherche temporaire au Centre for Ethics in Medicine de l’U. de Bristol, où elle bénéficie de septembre 2011 à août 2013 d’une Bourse Intra-Européenne Marie Curie pour l'Évolution de Carrière (IEF). 

Visant à élaborer une méthode d’exploration systématique des possibles, ses travaux se développent selon deux axes complémentaires : 1. une réflexion sur les rapports de la philosophie avec la fiction, et plus spécifiquement avec la science-fiction et les séries télévisées (http://philofictions.org) ; 2. une réflexion sur les enjeux spéculatifs de la transformation technologique du corps humain (anthropotechnologie). Sa thèse, conduite au sein de l’IHPST sous la direction de Jean Mosconi et Sandra Laugier, porte précisément sur ces questions, et la soutenance a lieu samedi 17 novembre 2012.

Équipe(s) de recherche