Histoire et philosophie des sciences (HPS)

Journée "Individuals in science"

French
Responsable (s)
KISTLER Maximilian

Nous avons le plaisir de vous communiquer le programme de la journée sur "individuals in science" sous la responsabilité de Max Kistler.

Monday 18 November

9-10h30 John B. Davis (Marquette University, Michigan and University of
Amsterdam)
11-12h30 Christian List (LSE)
14-15h30 Paul Teller (Univ California Davis)
16h-17h30 Stéphane Chauvier (Paris-Sorbonne)

Soutenance de thèse : Richard-Emmanuel Eastes

Nous avons le plaisir de vous annoncer la soutenance de Richard-Emmanuel Eastes qui se tiendra le 11 juin 2013 à 13h30 (Amphithéâtre Langevin – ESPCI ParisTech 10 rue Vauquelin – 75005 Paris.

Composition du jury 

Jacques DUBUCS, Directeur de Recherche, CNRS, Université Paris 1 (co-directeur)
André GIORDAN, Professeur, Université de Genève (co-directeur)
Marie-Noëlle SCHURMANS, Professeure, Université de Genèveco (co-directrice)
Maryline COQUIDE, Professeure, Institut Français d’Education, ENS Lyon (rapporteuse)
Riccardo SPEZIA, Chargé de Recherche HDR, Université d'Evry Val d'Essonne (rapporteur)
Roberto CASATI, Directeur de Recherche, CNRS-EHESS (examinateur)
Claudie HAIGNERE, Présidente, Universcience (examinatrice)


Intitulé de la thèse

PROCESSUS D’APPRENTISSAGE, SAVOIRS COMPLEXES ET TRAITEMENT DE L’INFORMATION : UN MODELE THEORIQUE A L’USAGE DES PRATICIENS, ENTRE SCIENCES COGNITIVES, DIDACTIQUE ET PHILOSOPHIE DES SCIENCES

Cherchant à établir un pont théorique et pratique entre les sciences de l'éducation, les sciences cognitives et la philosophie des sciences, la thèse développe un modèle didactique à l'interface entre ces disciplines : le modèle allostérique de l'apprendre développé par Giordan et al. (1992), qui s'inscrit dans le paradigme des théories du changement conceptuel.

Inspiré par les travaux récents des psychologues cognitifs sur les processus d'apprentissage tels que les théories du recyclage neuronal (Dehaene, 2007) ou de l'inhibition cérébrale (Houdé & Tzourio-Mazoyer, 2003), et nourri par les diverses théories relatives à l'élaboration de la pensée telles que l'économie comportementale (Tversky & Kahneman, 1982) ou le modèle-cadre SRK (Rasmussen, 1990), ce modèle développe et précise le concept d'allostérie à travers la description et la formalisation des processus de déconstruction-reconstruction des conceptions, qui ont lieu lors des apprentissages complexes.
De la phase de théorisation du modèle, effectuée par un recours aux formalismes de la réactivité chimique en accord avec la métaphore initiale de l'allostérie, on déduit divers environnements didactiques opératoires et féconds pour le praticien de l'enseignement et de la communication des sciences. Ces prévisions théoriques sont alors mises à l’épreuve de l’expérimentation didactique à travers une recherche de terrain sur la notion d'expérience contre-intuitive (Eastes & Pellaud, 2004) menée auprès de différents types de publics.
 

Mots-clés

Processus d’apprentissage – Traitement cognitif de l’information – Changement conceptuel Allostérie – Conceptions – Heuristiques – Biais cognitifs – Contre-intuitivité – Pédagogie

Pages