Séminaire général : 2012-2013

Séminaire général de l'IHPST : Erik Weber

French
Monday 11 February 2013 - 12:30 to 14:00
IHPST - Salle de conférence

Nous recevrons Erik Weber (Centre for Logic and Philosophy of Science, Université de Gand, Belgique) autour du thème "Levels of Explanation in the Pragmatic Approach to Scientific Explanations".

 

Séminaire général de l'IHPST : Max Kistler

French
Friday 22 March 2013 - 12:30 to 14:00
IHPST - Salle de conférence

Nous recevrons Max Kistler qui interviendra sur "Les variables de haut niveau peuvent-elles être des causes ? ".

A la suite de cette conférence, nous nous réunirons avec tous ceux qui le désirent pour faire un premier bilan et préparer le séminaire général de l'année prochaine. Il faut en particulier réfléchir au thème de l'année prochaine. Toutes les suggestions pour améliorer le séminaire - dont je rappelle les deux missions : introduire de la transversalité et contribuer à la formation des doctorants - sont bienvenues.

Ceux qui ne peuvent pas assister à cette réunion peuvent nous communiquer leurs remarques et suggestions.

Commission des doctorants : Alexandra Arapinis, Françoise Longy, Antonine Nicoglou, Peggy Tessier

Séminaire Général de l'IHPST : Marcel Weber

French
Monday 8 April 2013 - 12:30 to 14:00
IHPST - Salle de conférence

Marcel Weber (Université de Genève) intervient sur "Experimental Modeling in Biology".

Séminaire général : Hervé Zwirn

French
Monday 13 May 2013 - 12:30 to 14:00
IHPST - Salle de conférence

Nous avons le plaisir de recevoir Hervé Zwirn (Paris 7) qui intervient sur le sujet : "déterminisme et imprédictibilité".

L'imprédictibilité du comportement d'un système est traditionnellement attachée soit à un indéterminisme essentiel comme en mécanique quantique, soit à une connaissance incomplète ou incertaine des lois qui le régissent ou de son état initial, soit au phénomène de sensibilité aux conditions initiales (qui se ramène en fait à une connaissance imparfaite de l'état initial), soit à un volume trop important de données à prendre en compte simultanément. On a donc tendance à penser intuitivement qu'un système décrit par des lois déterministes et simples et dont l'état initial est parfaitement connu aura un comportement facilement prévisible. Il n'en est rien. Des systèmes déterministes simples peuvent s'avérer totalement imprédictibles (dans un sens que nous préciserons). Ils sont sujets au phénomène d'irréductibilité computationelle, concept dont nous tenterons de donner une définition formelle satisfaisante. Ce concept joue un rôle important, que nous évoquerons, dans la compréhension des phénomènes émergents.